Réseau HOm

La construction de ce réseau a débuté en 2005. L’échelle HOm correspond aux trains de montagnes et aux compagnies telles que les RhB, le NStCM, le MOB, la MGB résultat de l’union du FO et du BVZ… Les trains sont courts mais nombreux. L’ambiance est montagnarde et typiquement suisse. La signalisation est fonctionnelle et réaliste.

 

Réseau HOm

Echelle : HOm 1/87
Technique de traction : Analogique
Enclenchement : Relais
Type de géographie : Montagnes

André Jaquerod

André Jaquerod

Responsable réseau HOm

Le tracé :

La voie part de la gare principale de Souche, située à gauche, sur le plateau à 80cm d’altitude. Le train s’engouffre dans un tunnel et dessert la petite halte de Giesbach, permetant la correspondance avec des télécabines. Il franchit un viaduc prolongé par un souterrain en travaux et monte dans la montagne avec puissance, en enchainant les courbes et contre-courbes. Il prend un virage sur la gauche et rencontre le signal avancé puis le signal d’entée de la gare faîtière d’Alp Grüm juchée à une altitude de 1.50m qui comporte 3 voies. Celle-ci a été reproduite à l’identique de l’originale avec son bâtiment voyageur, son restaurant, ses toilettes et sa herse d’alimentation. Le train continue sa route en franchissant un tunnel débouchant sur un long viaduc, puis s’engage dans une courbe à gauche menant à une boucle de retournement qui peut contenir deux trains. À la sortie de la boucle, la rame passe par une galerie paravalanches et entame la descente.
Le chef de gare d’Alp Grüm peut aussi envoyer le train montant vers le réseau HO/HOm (dit «La Cueille») via le Jaquerodpass. La voie s’élève près du fond de décor, passe par dessus la porte du local et redescend vers la gare de «Les Tageaires». Depuis Souche, on peut également envoyer les trains dans la gare cachée située sous le réseau. Un rampe permet de relier la gare chachée à Alp Grüm.

La technique :

La voie est de la marque Peco. Le matériel roulant est principalement issu de Bemo et la caténaire provient de chez Sommerfeldt. La commande parcours se fait par itinéraire; l’opérateur tourne les aiguilles, vérifie le sens de marche appuie sur les touches de provenance et de but, l’itinéraire se crée et les signaux s’ouvrent. Tout ceci est commandé par un peu plus de 240 relais.